La société Léon Jaccard SA, fondée en 1926, est située dans l’Arc jurassien suisse, pôle d’excellence de la technique horlogère et de la microtechnique. L’entreprise a misé sur un développement harmonieux, fabriquant à ses débuts des coupe-verres –10 modèles différents.

Dans les années 1935, se sont ajoutés l’emboutissage et le découpage d’articles métalliques de masse. Les claviers pour les boîtes à musique ont été fabriqués en grande série sur une chaîne automatique dès 1950.

De 1955 à 1989, l’entreprise a produit un métronome JACCARD avec mouvement mécanique mondialement connu.

Dès 1970, le décolletage est pratiqué avec des décolleteuses à cames.

En 1990, arrivée des premières décolleteuses à commande numérique. Ce nouveau secteur de décolletage ne va cesser de se développer pour devenir le fleuron de Léon Jaccard SA.

En 2002 avec l’arrivée d’une nouvelle Direction d’exploitation, la société sera restructurée et rationnalisée. La production concentrée dans un seul atelier est réalisée par un personnel de plus en plus qualifié. Un nouveau système Qualité est mis en place selon la Norme ISO 9002.

En 2008, alors que la crise est mondiale, Léon Jaccard SA décide de s’équiper de deux nouvelles machines CNC pour le domaine de l’horlogerie. L’emboutissage se développe aussi en Europe et aux USA, de nouveaux produits sont mis au point et fabriqués en grandes séries dans les secteurs médicaux et outillages. En décolletage, Léon Jaccard SA devient le producteur N°1 de boutons pour moulins à poivre et sel.

En 2016, la Société est rachetée et continue sa mutation. Le secteur machines à cames est alors définitivement supprimé et remplacé progressivement par du numérique.

Actuellement, le département décolletage compte 12 machines CNC, capables de produire des pièces de haute technologie dans une plage de 0.1mm à 26 mm.

Léon Jaccard SA est maintenant tournée vers l’avenir et la pérennité avec une équipe de professionnels hautement qualifiés et polyvalents qui garantit la fiabilité et la performance au service des clients.


Article de presse paru le 27 juin 2014 dans le Joural de Sainte-Croix

Leon jaccard article presse 800